Escrime pour fauteuil roulant !

 

L’ESCRIME EN FAUTEUIL ROULANT

(Depuis 1957)

 

L’escrime en fauteuil roulant est désormais présente sur tous les continents. La notion du handicap minimum se traduit par une incapacité définitive de l’escrimeur à pouvoir pratiquer l’activité en position debout. En fonction du degré de l’handicap, les escrimeurs sont classés en trois catégories, les tireurs de la catégorie A ont un bon équilibre du tronc (paraplégies avec une atteinte à la basse médullaire, amputés au niveau des membres inférieurs, hémiplégies, séquelles polio, certains IMC), les tireurs de catégorie B n’ont aucun équilibre du tronc (paraplégiques avec une atteinte haute médullaire). Les tireurs de catégorie C (tétraplégique) n’ont aucun équilibre du tronc et une atteinte fonctionnelle des membres supérieurs notamment au niveau de la préhension.

Seuls les athlètes présentant des déficiences motrices participent aux compétitions, dans un fauteuil roulant fixé sur la piste d’escrime, à distance équitable l’un de l’autre, sans que cela n’enfreigne pour autant la liberté et la rapidité des mouvements.

 

Matériel utilisé

Les fauteuils roulants sont solidement maintenus dans un appareil de fixation spécifique qui permet un réglage de la distance et permet de différencier la position des tireurs (gaucher ou droitier). Ce type d’appareil, aisément réglable, démontable et transportable, reçoit tout type de fauteuil.

 

Nos athlètes

En ce moment, Sylvie entraîne trois athlètes qui font de l'escrime en fauteuil roulant, et qui vont participer à la Coupe du Monde à Montréal le weekend du 2 et 3 mai 2014 sous le chapiteau du Défi Sportif Alter Ego.